Les contributions //

Initiatives et bonnes pratiques

Citoyenneté et écologie : réseau éco événement

Le 08/12/2015

Le réseau éco-événement est un dispositif d'animation territoriale animé depuis 2012 par le bureau d'études Terra 21. Cette initiative de la métropole de Nantes vise, d’une part, à fédérer tous les organisateurs d’événements sur la voie publique autour d’enjeux d’éco-conception et, d’autre part, à développer une filière économique d’éco-conception sur le territoire. « Trois ans après le lancement de ce réseau, une partie de ces objectifs ont été atteints, explique Hervé Fournier. Aujourd’hui, plus de 1000 événements ont lieu sur la voie publique chaque année à Nantes, qu’ils soient culturels ou sportifs. Au cours des trois dernières années, Terra21 a accompagné de manière opérationnelle une centaine de ces événements ».

 

Dans un premier temps, la démarche consiste à interpeler les organisateurs de ces événements autour de 9 thématiques (respect du site, déchets, déplacements, accessibilités, consommation/restauration, énergies/eau, évaluation, sensibilisation/mobilisation) Une palette d'outils est mis à leur disposition notamment un diagnostic multi-critères permettant de mettre en place des plans d’action constitués de quelques initiatives significatives qui feront l’objet d’un suivi. Une communauté d’acteurs est parallèlement développée sur le territoire, facilitant l’échange de bonnes pratiques. « Tout le monde, de façon un peu éparpillée, a mis en place des choses intéressantes sur des enjeux de signalétique, de transports, etc. Il s’agissait de partager ces bonnes pratiques et de les diffuser sur le territoire. Nous nous appuyons sur internet et les réseaux sociaux », précise Hervé Fournier. Une page Facebook, un site web dédié et une newsletter permettent de rendre compte de ce qui se fait sur le terrain. Les traces documentaires notamment la photographie largement urilisée illustrent de manière concrète les différentes usages de terrain. Cette démarche de communication engageante constitue un langage commun pour la filière. Un challenge annuel des bonnes pratiques est  organisé chaque année afin de détecter les initiatives les plus innovantes. Lors de la journée annuelle de mutialisation du  21 octobre dernier, la programmation d’un spectacle en langue des signes accessible aux entendants comme aux mal-entendants, l’organisation d’un festival sans poubelle et la mutualisation du stockage par plusieurs organisateurs d’événements à l’échelle de quartier ont été élues par le réseau.

 

Le réseau éco-événement de Nantes a deux spécificités. Tout d’abord, il ne part pas d’un référentiel de départ, il n’y a pas de normalisation comme c’est le cas ailleurs. Sur le territoire de Nantes, le référentiel s’auto-construit autour d'un corpus de bonnes pratiques efficientes et partagées. Il n’est toutefois pas exclu que cela se mette en place par la suite, sous la forme par exemple d’une charte d'engagement que tout organisateur impliqué  puisse signer. La deuxième singularité est de lever la distinction entre le champ culturel et le champ sportif. « Dès lors qu’un événement rassemble du public dans une dynamique sociétale, on estime que l’on fonctionne de la même façon. C’est une position qu’il n’est pas facile de faire accepter à la culture qui a toujours un peu travaillé en vase clos », précise Hervé Fournier.

 

Ces initiatives sont évaluées à travers des éléments chiffrés qui précisent par exemple la quantité de déchets évitée ou l’impact carbone et qui mettent en évidence une amélioration continue. « Aujourd’hui, le véritable enjeu est : comment atteindre l’effet « masse critique » qui soit légitime et reconnue par des tiers ? C’est-à-dire comment être réellement pertinent à l’échelle d’un territoire, d’une région ou même d’un Etat à travers l’accumulation de micro-initiatives isolées ? ».

 

Le bilan provisoire du réseau éco-événement de la métropole de Nantes est  déjà positif. Hervé Fournier observe que, depuis 2012, la problématique de l’éco-conception des événements est devenue naturelle. « C’est rentré dans la norme, l’éco-conception n’est plus un plus, elle entre désormais dans le cœur de l’événement ».

 

Terra21 est un bureau d’études créé en 2008 et basé à Nantes qui a pour objectif de développer l’éco-responsabilité dans les organisations. La société est pilotée par Dominique Béhar, ingénieur, et Hervé Fournier qui, à travers son expérience professionnelle, a acquis une grande connaissance du spectacle vivant, champ de prédilection de Terra21.

Dans ce cadre, Terra21 a notamment réalisé en 2010 à Nantes le premier bilan carbone d’un zénith en France ou celui du Théâtre National de la Colline en 2011..

Contact : Hervé Fournier / herve.fournier@terra21.fr

 

Site web : www.reseau-eco-evenement.net/

 

Photo : Réseau Ecoévènement à Nantes. Des équipes mobilisées. Goutez Electroniques, édition 2015
Crédit photo : D Béhar Terra 21